Evariste de Parny

Evariste de Parny

Évariste Désiré de Forges, Chevalier de Parny, puis Vicomte de Parny, nait le 6 février 1753 à Saint-Paul (île Bourbon). Sa poésie est extrêmement populaire au début du XIX ième siècle, y compris au près de personnalités telles que Chateaubriant ou Pouchkine.

Evariste de Parny

Source : fr.academic.ru

Vers l’âge de 10 ans, il est envoyé en métropole pour suivre ses études à Rennes avant d’embrasser la carrière militaire. Grâce à son frère aîné Jean-Baptiste qui est écuyer auprès du comte d’Artois, il se met à côtoyer le beau monde de Versailles. Il y fait d’ailleurs la connaissance de deux futurs poètes de son époque, Nicolas-Germain Léonard qui vient de Guadeloupe, et Antoine Bertin qui tout comme lui, est originaire de l’île Boudon.
Alors qu’il est capitaine d’une compagnie de gendarmes du Roi depuis un an, son père le rappelle en 1973 à l’île Bourdon. Il y rencontre un amour que son père ne l’autorisera pas à épouser et y découvre son penchant pour la poésie. C’est à partir de cet instant qu’il affiche son aversion pour l’esclavagisme.
Évariste de Parny retourne finalement en métropole puis voyage beaucoup, de l’île de Bourbon à l’Inde, suivant les nominations qu’il obtient. Il fut par exemple, capitaine au régiment des dragons de la Reine puis nommé dans différents ministères. Tous ses voyages seront sources d’inspiration pour ses ouvrages.
Malheureusement, son père, puis son frère meurt, lui laissant de nombreuses dettes. La révolution finit de le ruiner totalement.
On lui doit entre autres, l’Epître aux insurgents de Boston en 1977, les Poésies érotiques en 1778 qui furent un véritable succès, les Chansons madécasses en1787 et La Guerre des Dieux en 1799.
En 1802, il finit par obtenir une place à l’Académie Française. Il décède le 5 décembre 1814 à Paris.