Françoise Guimbert : tantine Zaza

Françoise Guimbert Réunion

Françoise Guimbert, également connue sous le tendre nom de « Tantine Zaza » est une artiste réunionnaise qui a su se faire une place dans l’histoire du maloya à l’île de la Réunion.

Françoise Guimbert Réunion

Née un 07 juin à Saint-Benoît, Françoise Guimbert est une jeune orpheline élevée par sa soeur aînée en compagnie de ses autres frères et soeurs. Comme tous les enfants, elle est allée à l’école. Comme beaucoup d’autres enfants de son époque, elle n’y est plus partie en CM1. Courageuse et battante, elle apprend à lire et à écrire par ses propres moyens et même en lisant les journaux qui décoraient les cloisons de la maison.
Elle commence à travailler à l’âge de treize ans comme nourrice et comme femme de ménage. C’est à ce moment qu’elle apprend la musique en regardant jouer les élèves de sa patronne. Elle découvre alors un amour inconditionnel pour la musique mais la révélation s’est réellement produite au mariage de son frère : elle entend du maloya.
C’est durant le trajet d’un bus que son inspiration la conduit à écrire sa première chanson sur un air de maloya : « qui sa la dit Maloya la pas gayar, oté dit pas sa ».
Une chose entraînant une autre, elle réussit à enregistrer son premier 45 tours en 1978. Comme elle était l’unique chanteuse de maloya, on l’appelait « Tantine Zaza ».
En 1982, elle enregistre son deuxième 45 tours intitulé « Ca y gâte pas ». Aimant beaucoup les enfants, elle crée une association, Pomme d’Acco, qui propose divers ateliers autour de la musique, de la danse, du chant, du théâtre et des percussions.
Toujours fidèle à sa patronne pour qui elle gardait les enfants et faisait le ménage, elle marque une pause dans sa carrière pour continuer à s’occuper d’elle jusqu’à sa mort en 1986. C’est alors que tout recommence.
Depuis ce jour et cela jusqu’à aujourd’hui, « Tantine Zaza » fait vibrer son public au son du maloya de la Réunion dans l’international.